Quels sont les éléments clé d’un hôtel wellness?

Lorsque l’on parle du tourisme wellness, on se réfère généralement à un segment ou à un produit qui, selon les experts qui se réunissent chaque année à la Feria Internationale du Tourisme de Madrid (FITUR), a une prévision de croissance de 20% pour les prochaines années, soit un chiffre d’affaires de plus de 500 millions d’euros en l’espace de 3 ou 4 ans. Au niveau mondial, ce chiffre dépasse les 7 milliards d’euros, de quoi attirer les regards des principales chaînes hôtelières et entreprises de l’offre touristiques complémentaire en Espagne.

L’Espagne compte d’ailleurs un cluster du tourisme de santé nommé Spaincares, qui rassemble plusieurs dizaines d’entreprises spécialisées dans l’esthétique, la fertilité, la santé en général, dont certaines collaborent avec des hôpitaux et cliniques réputées.

Mais il faut avant-tout distinguer le tourisme de santé et le tourisme de bien-être dit “wellness”. Le premier est surtout envisagé comme un tourisme médical, qui implique le besoin de recevoir un soin spécifique dans une destination particulière. Il s’agit généralement de voyages entrepris dans le but de traiter des conditions peu sévères, voire qui relèvent de l’esthétisme ou de questions de santé non vitales: on peut notamment citer les problèmes de fertilité ou la chirurgie dentaire ou esthétique. C’est l’un des segments touristiques qui attire le plus de voyageurs étrangers, dûe à la bonne réputation du système médical espagnol et d’un climat agréable propice aux périodes de guérison.

Le second est avant tout lié au repos, à la détente, à l’évasion, à la lutte contre le stress, soit profiter des vacances pour prendre soin de son corps et de son esprit. Le tourisme de bien-être est très similaire au tourisme classique, mais se différencie essentiellement par la motivation de retrouver équilibre et sérénité. Selon les experts, la croissance de ces dernières années dépend principalement de cette branche, résultat d’une prise de conscience de la société en général sur les questions de santé et de bien-être, notamment pour lutter contre le stress et les mauvaises habitudes du quotidien.

À l’intérieur de cette branche du tourisme wellness, on distingue deux types de voyageurs: celui qui organise un voyage spécifiquement pour déconnecter quelques jours, recevoir des soins de beauté et de bien-être. Ce type de voyageurs est beaucoup plus sélectif dans le choix de l’hébergement, puisqu’il attend de celui-ci qu’il propose les services qui motivent le voyage: spa, massages, services bien-être en général. C’est par exemple le cas de nombreux hôtels spa à Playa de Palma, dont la plupart des réservations sont faites par des étrangers qui souhaitent passer une semaine de déconnexion à Majorque, sans pour autant profiter de l’île, mais plutôt pour profiter des services de l’hôtel et se ressourcer.

Pour ces voyageurs, la personnalisation de l’offre et les attentions et services de l’hôtel sont essentiels. Mais tous les hôtels qui se disent wellness le sont-ils vraiment ou est-ce simplement une manière d’attirer les voyageurs?

zone bien-être de l'Hôtel Iberostar Bahía de Palma

zone bien-être de l’Hôtel Iberostar Bahía de Palma

Quelles sont les caractéristiques d’un hôtel wellness?

Le segment des hôtels spa, qui sont ce moment très à la mode, remonte aux années 70, si l’on prend en compte les hôtels balnéo très nombreux en Espagne, surtout dans le nord du pays. En dépit des normes établies, la définition d’un hôtel spa reste assez floue.

Un hôtel spa est un établissement qui propose des espaces d’hébergement et des installations dédiés aux soins corporels basés sur les bienfaits de l’eau. On attend alors de l’hôtel qu’il respecte les conditions d’hygiène et propose des installations adaptées, sous la supervision d’une équipe professionnelle. L’IBEROSTAR Anthelia, hôtel 5 étoiles sur la Costa Adeje réputé pour ses services bien-être, illustre parfaitement cette définition.

Selon la définition de l’Association Internationale du Spa, les “spas sont des lieux consacrés expressément au bien-être grâce à une variété de services professionnels qui ont pour but le renouvellement du corps et de l’esprit”, mais pour assurer ces services, il est nécessaire d’avoir recours à une équipe et à des installations adaptées. Et l’eau doit bien entendu être l’élément central, qu’il s’agisse d’un hôtel ou d’un centre de spa privé.

Au sens strict, SPA signifie Salute Per Aqua. On ne peut donc envisager un hôtel spa sans piscine intérieure, jacuzzi ou baignoire hydrommassante. On peut donc écarter de notre définition les hôtels qui ne proposent que des soins de beauté et des massages. Ces hôtels avec espaces bien-être ne peuvent être qualifiés de spa puisqu’ils ne disposent pas des installations nécessaires pour figurer dans cette catégorie.

Si l’eau est l’élément caractéristique des hôtels spa, il ne faut cependant pas les confondre avec les centres de balnéothérapie. Dans son livre Gestion des hôtels: une nouvelle vision (édition Paraninfo, 2002), Jesús Felipe Gallego définit un hôtel balnéo comme un établissement qui dispose de deux zones bien définies: l’une qui correspond à l’hôtel traditionnel (hébergement et services additionnels) et l’autre destinée à proposer des services spécifiques à la question de la santé et aux bienfaits de l’eau sur celle-ci. Mais les zones thermales des hôtels balnéo doivent avoir des propriétés spécifiquement reconnues.

Dans quelle direction le secteur doit-il s’engager?

La Junta de Andalucía, dans un rapport sur le secteur touristique de 2012 rassemble une série de recommandations pour améliorer la prestation de services et assurer le wellness comme produit touristique. Bien que cette liste de recommandations soit destinée au secteur touristique en Andalousie, la plupart sont applicables à tout le reste de l’Espagne. Voici quelques unes des recommandations:

  1. Créer des synergies entre les différents sous-segments dans le but d’obtenir une vision d’ensemble du segment.

  2. Créer une culture de la Santé et du Bien-être (S&B) au sein de la population par le biais d’activités de formation et de promotion.

  3. Établir les bases du Tourisme de S&B, ainsi qu’une définition claire de l’offre de ce segment et quels acteurs intègrent cette offre.

  4. Créer des normes d’accès pour établir quel type d’activité dépend du Tourisme de S&B et quelle offre complémentaire en dépend.

  5. Favoriser l’étude pour une meilleure connaissance de la nature du Tourisme de S&B et des caractéristiques propres aux touristes de ce segment[…].

  6. Le promouvoir en tant que segment individuel. Offrir un produit développé avec des bases solides et promouvoir ce produit auprès du marché national et international.

  7. Au delà de la configuration de sous-marques, créer la marque de tourisme de S&B. Pour cela, définir les valeurs et l’image de marque.

  8. Poursuivre le travail sur le rétablissement et les offres pour hôtel spa

  9. Assainir l’infrastructure hôtelière et développer l’offre complémentaire d’hébergement et balnéo dans un même espace.

  10. Travailler sur la configuration de packs selon le profil des touristes et la demande du marché. Apporter des valeurs différentielles.

  11. Exploiter les valeurs telles que la qualité du service de santé espagnol, les eaux médicinales, un pays à la sécurité juridique, physique et sanitaire, une offre variée du wellness à la santé[…].

  12. Insister sur l’offre complémentaire comme loisirs à part entière et comme complément aux soins: randonnée, sports…

  13. Positionner l’Andalousie comme une option de S&B à niveau international

  14. Se rapprocher des tour-opérateurs internationaux

  15. Proposer des systèmes de commercialisation adaptés au tourisme “hospitalier”.

  16. Favoriser les clients individuels pour les hôtels spa

  17. Pénétrer des niches de marchés plus jeunes avec une offre plus flexible en terme de prix

  18. Améliorer les connexions entre les provinces avec présence de tourisme de S&B.

L’Andalousie est par ailleurs, l’une des communautés autonomes et régions touristiques qui ont pris le plus au sérieux ce nouveau produit pour les voyageurs à la recherche de quelques chose de plus que le célèbre “sol y playa” espagnol. Depuis ses institutions, on reconnait que le tourisme de bien-être peut être une solution à la saisonnalité, d’autant plus que le climat des provinces andalouses reste un élément décisif pour de nombreux voyageurs.

Les Îles Canaries et Majorque sont deux autres destinations phares du tourisme de bien-être en Espagne. Les rénovations et améliorations des hôtels ont été nombreuses, surtout dans les zones de tourisme les plus exploitées telles que Arenal et Magaluf à Majorque ou Playa de las Américas et Los Cristianos aux Canaries. Hôtels avec jacuzzi à Tenerife, hôtels golf à Costa Adeje avec espace bien-être… L’offre de ces hôtels s’est spécialisée en jouant sur les éléments de bien-être et activités physiques.

Certaines chaînes ont même décidé de pousser la spécialisation à l’extrême en proposant des services spa pour enfants, comme c’est le cas de Protur Hotels qui propose l’un des spas les plus exclusifs d’Espagne, le Biomar Spa, un espace dédié au bien-être à Sa Coma, Majorque, intégré à un complexe hôtelier de catégorie 5 étoiles en bord de mer. L’idée de créer une zone de spa pour enfants (accompagnés d’adultes) permet aux familles de profiter de séjours à l’offre plus complète et donne un nouvel élan au concept hôtels spa à Majorque, Tenerife, Ibiza, Marbella ou Lanzarote qui bien souvent sont réservés aux adultes.

Mais ce lien aux hôtels pour adultes est naturel puisqu’il répond à la typologie de la demande de produit spa et wellness: des voyageurs seuls ou en couple, entre 40 et 50 ans, sans charges familiales et de haut pouvoir d’achat.